AccueilLe blogHistoires de bièreMais en fait, c’est quoi une bière IPA ?
Retour

Mais en fait, c’est quoi une bière IPA ?

12.09.2018
Bouteilles de bières IPA vides

IPA., c’est l’acronyme d’India Pale Ale ou en bon français Bière Pâle d’Inde. 

C’est la méthode de brassage en vogue. Le porte étendard d’une nouvelle génération de brasseries artisanales, symbole du renouveau des bières artisanales dans le monde entier.

7 points à retenir si vous êtes pressé

  1. Les IPA sont à l’origine des bières houblonnées de style anglais.
  2. Elles sont modérément alcoolisées (elles dépassent très rarement les 7%/vol)
  3. Elles sont plus amères que les Pale Ale, une bière blonde/ambrée plus classique.
  4. Pour brasser ce style de bières, les brasseurs utilisent la technique du houblonnage à cru (ou houblonnage à froid – Dry-Hopping en anglais). Cette technique consiste à ajouter du houblon dans la cuve pour apporter un maximum d’arômes floraux et fruités au brassin.
  5. Les IPA s’expriment sur des arômes de fruits exotiques, de mangue, de pêche ou d’agrumes.
  6. La présence de houblons en forte quantité leur donne une amertume plus ou moins marquée
  7. Les IPA doivent être consommées rapidement après la mise en bouteille pour garder toute la fraîcheur des arômes. D’où l’intérêt de consommer des bières artisanales françaises.

Les ingrédients d'une bière IPA

Prenons le cas de l’IPA de la Brasserie ELIXKIR dont nous vous avons déjà parlé.

La recette est très simple :

  • De l’eau & du malt d’orge
  • Du houblon en quantité et c’est la toute la différence, ici trois variétés sont nécessaires :
    #Citra aux notes d’agrumes
    #Chinook à la fois aromatique et amérisant, légèrement épicé et très résineux
    #Soraci ACE pour son côté citronné
  • Des levures, ajoutées dans le moût, elles transforment les matières en alcool et en gaz carbonique.

Les IPA sont des bières modérément alcoolisées à fermentation haute.
Ensuite c’est le talent d’Amélia & Guillaume, les brasseurs d’Elixkir, qui fera le reste…

Un peu d'histoire : L'IPA ou la chimère des Indes..

Nous sommes au XVIIIe siècle, les Britanniques étendent leur empire sur les Indes. 

Les voyages en bateau durent plus de 4 mois et il est difficile pour les colons anglais de consommer local. Il faut alors envoyer les bières d’Angleterre jusqu’aux colonies.

Problème : les variations de températures sur le chemin font tourner le précieux liquide. L’idée vient donc à certains marchands d’ajouter aux bières de style Ale (blondes pâles) beaucoup de houblons et d’augmenter le degré d’alcool lors de la fermentation. Résultat, ces IPA de la première heure arrivaient à maturité en Inde.

C’est bon ? vous y êtes ? En train de boire une bière bien fraîche sur le port de Bombay ?

On note tout de même quelques incohérences dans cette très belle histoire :
À l’époque, les bières de style Porter (Bière noire très consistante) représentent la majorité de la consommation britannique. En effet, l’arrivée de Pale Ale sur le marché londonien n’intervient qu’au début du 18ème Siècle alors de là à les exporter…
Ces mêmes bières Porter supportaient très bien le voyage alors pourquoi vouloir rajouter du houblon ? 

Le renouveau des bières IPA

Martyn Cornell, l’un des rares spécialistes brassicoles sachant remonter les sources historiques, explique en 4 000 mots pourquoi l’histoire est différente dans l’article IPA The Executive Summary.
 

Ce style de bières fut ensuite largement délaissé par les brasseries industrielles. Elles utilisèrent d’autres techniques plus modernes de conservation comme la stérilisation ou la pasteurisation.

 

Il faut attendre la fin des années 80 et la naissance du mouvement Craft Beer aux Etats-Unis pour que ces bières redeviennent à la mode.

 

Les brasseurs artisanaux américains s’intéressent alors à ces vieilles recettes et les remettent au goût du jour.

 

Ils utilisèrent alors les houblons américains plus aromatiques que nos houblons européens (Cascade et Chinook par exemple) pour élaborer de nouvelles bières aux saveurs fruitées, florales et avec plus d’amertume.

Comment découvrir les bières IPA ?

Depuis que nous avons découvert les IPA, David et moi, nos vies d’amateurs de bières ont changé.

Du goût, du goût et encore du goût !

Mais pas trop vite, allez-y en douceur ! 

Il faut déguster des bières de plus en plus amères pour les apprécier.

Comment vous repérer ? 
Il existe aujourd’hui une unité de mesure internationale qui s’appelle l’IBU (International Bitterness Unit). Plus le chiffre est élevé, plus la bière sera amère.

À titre de comparaison une bière blanche se situe proche de 10 IBU quand une IPA oscille entre 70 et 80.

Mais n’ayez pas peur de l’amertume, Il existe plus de 500 variétés de houblons qui disposent d’une palette d’arômes et de saveurs extraordinaires. En bref un maître brasseur c’est un chef cuisinier, il créé le parfait équilibre !