AccueilLe blogHistoires de bièreMais en fait, c’est quoi une bière artisanale (craft beer) ?
Retour

Mais en fait, c’est quoi une bière artisanale (craft beer) ?

17.04.2019
biere artisanale craft beer

Impossible de passer à côté ! 
La bière artisanale ou craft beer est sur toutes les lèvres…
Difficile pourtant de trouver une définition claire et précise, c’est avant tout une histoire de passion et de goût !

Le rève américain

On rembobine ! 

Nous sommes au cœur des années 80, un certain nombre de consommateurs américains lassés par l’industrialisation de leur boisson préférée, décident de brasser eux même leurs bières.

Ces brasseurs amateurs, les Home Brewers, sont obsédés par une seule chose : 
la qualité & le goût de leurs produits, ce qui à l’époque, conditionnera ce mouvement.

Par la suite cette nouvelle génération de brasseurs ouvre des micro-brasseries, le mouvement est lancé à l’image de la démesure américaine, In Craft Beer We Trust !

Findabottle_Brewery
Crédit Photo / Wade Austin Ellis

En 2016, le marché de la Craft Beer aux USA représente près de 22% des ventes en valeur et plus de 12% des volumes selon la brewers association for small and independant craft brewers soit en moyenne chaque américain à moins de 10 Miles d’une brasserie artisanale (Env. 16Km) !

Cette même association définit un brasseur artisanale comme “petit, indépendant et traditionnel“.

  • Petit : Production annuelle de 6 millions de barils de bière ou moins

  • Indépendant : Moins de 25% de la brasserie artisanale est détenue ou contrôlée par un membre de l’industrie de l’alcool qui n’est pas lui-même un brasseur artisanal.

  • Traditionnel : Notamment ses méthodes de fabrication et l’utilisation de matières premières nobles, la majorité de la production doit comporter 100% de Malt”

Nb :les industriels de la bière n’hésitent pas à utiliser du Mais ou du Riz dans leurs productions afin de maximiser leurs marges, d’où cette règle.

Le cas de la France

Qu’est ce que c’est une bière artisanale française ?

Distinguons bien 3 termes importants dans cette analyse : l’artisan, la brasserie et bien entendu la bière.

1. Pour définir un artisan, on s’intéresse avant tout à son savoir-faire et la manière dont il l’opère.
Le procédé traditionnel qu’utilise l’artisan brasseur s’oppose naturellement à l’industriel !

2. Concernant la brasserie, on retrouve des notions de volume produits et d’indépendance comme chez nos voisins américains :

  • L’indépendance juridique et financière de toute autre brasserie (industrielle de surcroit)
  • L’utilisation de son propre matériel et/ou installation
  • Une production annuelle de moins de 200 000 hectolitres soit + de 170 000 Barils, sans commune mesure à la règle de la Brewers Association de moins de 6 Millions de Barils…

3. Le produit en lui même et sa composition

La recette d’une bière artisanale est très simple :

  • De l’eau
  • Du malt d’orge, de froment, d’avoine ou encore d’épeautre
  • Des houblons dont il existe plus de 500 variétés.
    Exemple le Citra aux notes d’agrumes, Chinook à la fois aromatique et amérisant.
  • Des levures, ajoutées dans le moût, elles transforment les matières en alcool et en gaz carbonique.
  • Aucune filtration ou pasteurisation qui dénaturent la bière
En résumé, un produit naturel sans conservateur ni produit chimique, des matières premières nobles et de qualité, alors à vos étiquettes !

Une histoire de goût... Avant tout !

Pour en finir, le point central de la culture #craft beer c’est le goût qu’aura le nectar.

Pensez que l’artisan brasseur réalise avant tout ses brassins (ses cuvées) pour son propre plaisir gustatif.

Si cela lui plait, c’est que vous l’apprécierez très certainement ! Et ça, c’est une histoire de goût !

Pour ce faire, nous vous avons concocté une box du tonnerre, de ce qui se fait de mieux pour partir à la découverte des brasseries artisanales françaises !